Les Jeudis des Services à la Personne

Catégorie : Notre actualité

Le jeudi 29 juin 2017 avaient lieu les « Jeudis des Services à la Personne » organisés par la FESP et dans les locaux de l’Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice (ISRP). Le but de cette rencontre était de discuter des nouveaux métiers des services à la personne et ainsi de présenter différentes formations pour faire face à ces enjeux émergents. Nous avons pu remarquer que deux axes sont sortis du lot, d’une part les métiers de l’accompagnement et de l’autre ceux du numérique.

Les Nouveaux Métiers des Services à la Personne

Il y a eu ces dernières années une prise de conscience que malgré la vingtaine de métiers existants dans le secteur des SAP, ce n’était pas assez. Dans le cas des personnes âgées et handicapées, on constate une aide conséquente dans leurs besoins primaires alors qu’elle est très faible pour les besoins secondaires. Ainsi, notamment grâce au service « sortir plus » on s’attend à de nouveaux métiers liés à l’animation, la culture, aux vacances ainsi qu’aux transports (les métiers de conducteur accompagnateur favoriseraient aussi la mixité professionnelle).

Le deuxième grand axe est celui de l’avènement du numérique. L’IRSAP propose une formation « référent gérontologie handicap – numérique et nouvelles technologies ». A l’aube d’un monde 100% digital, il est nécessaire que les professionnels des Services à la Personne entament leur révolution numérique. Des différentes spécialisations proposées, celle sur le numérique est la plus importante en termes d’heures (84 heures). De nombreux cours sont proposés : sensibilisation aux outils bureautiques, maîtrise des outils professionnels connectés, appréhension des technologies favorables au maintien à domicile. Malgré une réticence de certains acteurs du secteur (leur peur que les robots remplacent la relation humaine pourrait être légitime), on se trouve face à une certaine obligation d’entamer cette transformation (déjà en place notamment grâce à la télégestion) pour être en accord avec l’évolution de notre société.

Article précédentArticle suivant